/medias/image/8214398785d288e4331f22.jpg
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Instant Contacto : Découverte des lentilles hybrides et mini-sclérales

-

ISO Bordeaux

Evènement

-

04/05/2018

Le lundi 30 Avril 2018, j'ai eu l'occasion de faire tester aux étudiants de l'UE Contactologie les lentilles hybrides et sclérales, commercialisées par le laboratoire français L.C.S. C'est une petite entorse au programme de Contacto que nous réalisons chaque année avec nos étudiants à Bordeaux, car même si ces lentilles ne sont pas au programme, elles font partie du paysage de la contactologie, il me semble donc nécessaire d'en connaitre les avantages/inconvénients et leur manipulation spéciale, pour venir en aide aux ophtalmologistes prescripteurs, ou opticiens/optométristes adaptateurs. 


C'est avec plaisir que je partage à la communauté ISOLink cette journée


La lentille Hybride ( Eyebrid Silicone, L.C.S )

C'est une lentille avec une partie rigide au centre, pour assurer l'excellente qualité visuelle et la compensation de l'astigmastisme cornéen ou autres aberrations cornéennes, qui est assemblée à une "jupe" souple pour assurer le confort et le bon centrage de la lentille. C'est une lentille sur-mesure, à renouvellement trimestriel.


Cette lentille de spécialité peut être conseillée  :

  • Aux sportifs (ex : rugby, on évite la perte et la déshydratation en cours de match)
  • Ceux qui ne sont pas prêts à supporter "l'inconfort" des rigides
  • Ceux qui ont une cornée irrégulière (ex : kératocone, etc...)

Cette lentille peut compenser :

Myopie Hypermétropie Presbytie Astigmatisme 


Niveau confort, elle est plus confortable qu'une lentille rigide, mais moins qu'une lentille souple, on se situe donc entre les deux :)


Concernant les spécificités sur la pose, il est conseillé de tenir la lentille sur deux doigts afin d'en assurer la stabilité (ça serait dommage qu'elle tombe ;) ), et d'insérer quelques gouttes de gouttes de confort dans la lentille afin d'éviter la présence de bulles et d'améliorer le confort.

Des vidéos de manipulations sont à disposition sur le site de L.C.S : https://www.laboratoire-lcs.com/fr/videos-manipulation/manipulation-ebs


L'adaptation en lentilles hybrides

Lors d'une adaptation, après la pose de la lentille, il faut observer la lentille à la lampe à fente après quelques minutes, puis après quelques heures de port cette même journée. 

Cyrielle & Estelle à la lampe à fente

Les critères essentiels à observer sont : 

Mouillabilité & Centrage

Ici, mauvaise mouillabilité de la jupe souple
Centrage parfait de la lentille, en regardant la position des bords de la jupe souple


Mouvements En position primaire, dans les versions, il est attendu la même mobilité qu'une lentille souple Silicone Hydrogel, de 0,30 à 0,50mm. Un "petit" Push-Up peut être réalisé afin de vérifier la mobilité ou ventousage de la lentille

Fluo au retrait 

Après 6H de port, on observe des KPS* au centre signalant que la partie rigide est trop plate. Il faudra alors resserrer le r0 de la partie rigide. Les KPS* en inférieur sont liés à une sécheresse importante sans lentille dans le cas de cette personne.*KPS : Kératite Ponctuée Superficielle = perte de cellules de l'épithélium cornéen liée à un frottement ou inflammation cellulaire


Parmi les choses rigolotes vues, on a pu observer une lentille hybride ayant la jupe souple très plate. En regardant les images ci-dessous, vous observerez une lentille décentrée ++ en supérieur, et également la jupe souple en inférieur est située sur le bord libre de la paupière inférieure (alors que la la jupe souple doit passer sous la paupière. Il sera alors possible de resserrer uniquement la jupe souple.


Le suivi de l'adaptation se fera comme un équipement en lentilles souples, en augmentant le temps de port de 2H par jour, et avec contrôle par exemple à 1 semaine & 1 mois de port lorsque les bons paramètres sont trouvés.




La lentille mini-sclérale : ICD by L.C.S

La lentille mini-sclérale est une lentille rigide dans sa totalité, et de très grand diamètre (16,5mm). Son intérêt principal est que la lentille ne repose jamais sur la cornée et le limbe, le seul appui de cette lentille sera scléral => pourquoi ? Cette spécificité est plutôt réservée aux cornées fragiles & traumatisées : kératocône, post-greffe, anomalies de surface cornéennes, kératalgies récidivantes, sécheresse oculaire importante...

Ce n'est donc pas une lentille "d'esthétisme", mais plutôt une lentille à visée thérapeutique pour apporter de confort, du gain de vision, et surtout retrouver une qualité de vie aux gens atteints, là où tous les autres traitements classiques ont échoués.

Cette lentille peut parfois effrayer, car elle est grande, mais c'est pourtant la lentille la plus confortable du monde car : elle ne bouge pas sur l'oeil, et la surface oculaire est protégée constamment dans du liquide !! Elle corrige la myopie, l'hypermétropie, l'astigmatisme, les aberrations optiques cornéennes, et même la presbytie par méthode vision simultanée ou monovision.


L'adaptation en mini-sclérale

La pose de la lentille est spécifique, car la lentille doit être remplie totalement de sérum physiologique sans conservateur. La position de la tête recevant la lentille devra donc être horizontale, regardant vers le bas. La lentille sera tenue généralement par une ventouse "DMV Sclérale".  Vidéo manip : https://www.laboratoire-lcs.com/fr/videos-manipulation/manipulation-icd

Je ne pouvais pas ne pas prendre la photo, c'était un instant magique, avec Laura, Eva et AliceBenoît s'attaque au fort tonus palpébral d'Etienne =) #respect


Il faut vérifier immédiatement après la pose qu'il n'y ait pas de bulle. Ici, une énorme bulle s'est créée lors de la pose, il faut donc sortir la lentille puis la remettre.

Lors de la première pose, il est intégré de la fluo dans la lentille, ce qui nous permettra de visualiser la quantité de larmes sous la lentilles, élément principal de qualité d'adaptation de la lentille sclérale. Il faut porter la lentille pendant 1H pour faire l'évaluation à la lampe à fente. Visuellement, ça ressemble à ça ^^

Merci Alice & Ugo ;)


Au contrôle biomicroscopique, il y aura plusieurs étapes :

  • Recherche d'éventuel contact en zone centrale, périphérique et limbique, en lumière bleue et filtre jaune
  • Coupe optique pour évaluer la quantité de larmes colorées par la fluorescéine. A 1H de port, cette quantité doit être environ de 300microns, donc la même épaisseur que la lentille
  • Recherche d'une compression des vaisseaux sur la partie sclérales, sur 360°



Ici, en lumière bleue (en bas à gauche) est observé un contact important en central (zone sans fluo). Cela est confirmé lorsque nous faisons la coupe optique. 

Sur l'image en haut à droite, on peut voir de gauche à droite : une ligne verticale fine blanche qui représente l'épaisseur des larmes, une ligne verticale épaisse noire qui représente l'épaisseur de la lentille, une ligne verticale verte qui représente l'épaisseur des larmes colorées par la fluo, une bande verticale blanchâtre qui représente l'épaisseur de la cornée. Cette coupe optique a été prise sur la partie temporale cornéenne, et atteste qu'il y a des larmes entre la lentille et la cornée.

Sur l'image de droite, la coupe optique a été prise au centre de la cornée, nous ne pouvons voir aucune larmes colorées en fluo, il y a donc contact de la lentille sur la cornée. Ici, l'adaptation est donc trop plate.

En lentilles sclérales, nous ne parlons pas en rayons de courbure (r0), mais en flèche ou hauteur sagittale (SAG). Ici, vu que l'adaptation est plate, il nous faudra donc augmenter la SAG. La lentille portée était une 3900microns, il faudra donc passer sur une 4200microns lors d'un prochain essai.


Ici en spot rond, filtre bleu cobalt + Wratten 12, on observe un contact en supérieur. La paupière a par la suite été levée pour vérifier si le contact persistait, et c'était le cas. Il faudra donc changer un paramètre de courbure de la périphérie de la lentille, appelé PCCZImage en coupe optique ici, la quantité de larmes est d'environ 550microns (épaisseur cornée). L'adaptation est dite serrée, il faut donc aplatir en diminuant la SAG.Ici est observé ce qu'on appelle un blanchissement de la conjonctive : remarquez les vaisseaux sanguins qui se stoppent là où se pose la lentille. La zone sclérale de la lentille devra être aplatie.


Le temps de port pourra être augmenté par le porteur à condition de respecter tous les critères d'adaptation à 1H, à savoir : aucun contact cornéen et limbique, pas de compression de vaisseaux, épaisseur de larmes environ de 300microns au bout d'une heure de port. Puis les rendez-vous de suivi se dérouleront à 1 semaine, 1 mois de port, et plus si besoin. Contrôle tous les 6 mois préconisés, afin de vérifier l'intégrité cornéenne et la présence de complications hypoxiques (manque d'oxygène).



J'espère que ce petit instant contacto vous aura plu, et vous permettra de mieux conseiller vos clients, ou d'approfondir vos connaissances et d'équiper vous même ce type de lentille ! Je remercie Benoit Pelatan (LCS, et ancien étudiant ISO Bordeaux) (#chauvine) qui est venu sur Bordeaux pour nous faire cet atelier Hybrides/Sclérale !


Marina Barthe, FIACLE

Enseignante contactologie ISO Bordeaux


Pour plus d'infos sur ces lentilles, LCS propose des formations gratuites en ligne sur son site Internet : https://www.laboratoire-lcs.com/fr/formations, ou contactez le service technico-commercial de votre région



3664 vues Visites

J'aime

  • contactologie
  • lentille hybride
  • lentille sclérale
  • lentille
  • adaptation
  • DU Contacto
  • bordeaux
Retours aux actualités

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Vie étudiante

La TEAM ISO à la Ruée des Fadas

User profile picture

Marina BARTHE

08 juillet

2

1

Evènement

Participez au Congrès d'Optométrie et de Contactologie 2020

SY

Safviya Yogeswaran

30 octobre

Evènement

Soirée remise de diplômes - ISO Nantes

FB

François BILLO

25 octobre

1