/medias/image/8214398785d288e4331f22.jpg
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Marina BARTHE

Success Story

-

18/05/2017

Marina Barthe passionnée par l’optométrie et la contactologie. Diplômée et forte d’une expérience de 10 ans en magasin et d’une carrière riche et variée, elle est en charge du DU Contactologie en Licence Professionnelle d’Optique à l’ISO Bordeaux. Estimant qu’il est nécessaire de rester ouvert, curieux et de continuer à se former tout au long de sa carrière, elle emmène chaque année ses étudiants au Congrès d’Optométrie et de Contactologie.

Un parcours foisonnant

Marina Barthe titulaire du BTS Opticien-Lunetier à Bordeaux, d’une Licence Professionnelle d’Optique puis d’un Master d’Optométrie à l’Université Orsay-Paris Sud. Qui selon elle, est le moyen le plus sûr de se préparer aux réalités du terrain.

Elle a travaillé durant 10 ans en magasin, d’abord chez Grand Optical où elle a eu l’opportunité de s’orienter vers l’optométrie, puis en tant que responsable d’un magasin indépendant dans lequel elle a créé un pôle d’optométrie.

Elle a ensuite occupé différents postes: elle intègre un cabinet d’ophtalmologie pendant quelques mois (elle y pratique des consultations de routine, post-opératoires et des adaptations de lentilles), puis le laboratoire Alcon en tant que consultante scientifique pour un projet de formation en lentilles de contact.

Elle exerce également depuis 2014 en libéral : « j’interviens principalement en magasin pour réaliser des examens de vue et des adaptations de lentilles » explique-t-elle.

Une double activité

En 2011, à la création de la Licence Professionnelle d’Optique, l’ISO Bordeaux la sollicite pour y assurer la formation du DU Contactologie. « J’ai tout de suite accepté cette mission en parallèle de mon activité en magasin, car j’aime transmettre ma passion et mes connaissances. Aujourd’hui devenue indépendante, j’apprécie toujours autant cette double casquette, clinique et pédagogique, qu’elle souhaite conserver aussi longtemps que possible. »

Elle est aujourd’hui responsable du DU de contactologie à l’ISO Bordeaux. Elle coordonne les intervenants d’une main de maître et assure la formation Santé Urgence Ophtalmique, une session très spécifique du cursus de Licence à l’ISO Bordeaux et l’ISO Paris.

 « L’ISO est une école ouverte d’esprit, qui nous accorde une grande liberté d’action pour mettre en place de nouveaux projets pédagogiques. Les initiatives qui visent la réussite des étudiants au sens large y sont largement encouragées.

 Au Congrès d’Optométrie et de Contactologie avec ses étudiants

Marina Barthe a accompagné les étudiants de Licence à la 36e édition du Congrès d’Optométrie et de Contactologie, à Paris, comme chaque année depuis 5 ans. « C’est le rendez-vous incontournable en matière d’optométrie en France » souligne-t-elle. Cet événement organisé par l’Association des Optométristes de France réunit tous les ans entre 600 et 700 professionnels de santé visuelle (opticiens, optométristes, orthoptistes, ophtalmologistes).

Cette année, des conférenciers de haut vol était présent, notamment Nathan Efron, optométriste australien, créateur d’outils de référence pour le suivi des complications en port de lentilles de contact, ainsi que 3 ophtalmologistes français, dont Damien Gatinel de la fondation Rothschild, sans oublier Thomas Aller, célèbre optométriste américain.

« Pour les étudiants, c’est aussi l’occasion de voir d’anciens diplômés et des intervenants de l’ISO s’exprimer sur la scène optique française ». Parmi les conférenciers cette année, on comptait également Mehdi Yahiani diplômé de l’ISO Lille et lauréat France du concours FORCE – à la même place, l’an passé, Benoit Pelatan, diplômé de l’ISO Bordeaux –, mais aussi Brigitte Couture, enseignante à l’ISO Nantes, et Bénédicte Faucher, enseignante à l’ISO Toulouse. Des séminaires et des ateliers pratiques sur la manipulation et l’évaluation des lentilles de contact ont complété ces conférences.

Selon Marina, la présence des étudiants à ce congrès favorise :

·         une prise de conscience de la réalité du métier d’optométriste et de l’adéquation entre les cours et la réalité,

·         une ouverture sur des sujets qui ne sont pas traités en cours, comme les pathologies oculaires ou l’adaptation de lentilles techniques,

·         une motivation pour réussir leur formation,

·         une prise de conscience de la nécessité de continuer à se former une fois en poste,

·         une bonne cohésion au sein des membres de la promotion…

 

311 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Success Story

Hermès Pontet

SY

Safviya Yogeswaran

15 novembre

Success Story

Rodolphe Moitron

RB

Romain Bodet

27 mai

Success Story

Justine Machuque

RB

Romain Bodet

22 mai