/medias/image/8214398785d288e4331f22.jpg
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Mina Letac

Portraits

-

06/11/2017

Mina Letac, diplôméé du BTS OL de l'ISO Nantes et du BLC de l'ISO Paris est la grande gagnante du prix Sabine Be.

A quoi ressemble votre parcours d’étudiante ?

Je suis brièvement passée par une année de biologie, mais cela ne m’a pas plu. C’est en allant acheter mes lunettes que j’ai commencé à m’intéresser au métier d’opticien. J'ai alors intégré la rentrée de février à l’ISO Nantes, puis j’ai poursuivi avec mon année de Bachelor de Lunetier Créateur à Paris.

Avez-vous toujours été créative ?

Dans mes études à proprement dire, assez peu jusqu’à l’ISO. Malgré tout, mon père était photographe, ma mère a fait des études d’arts, mon grand-père est peintre, et ma grand-mère était couturière et peintre. On peut dire que j’ai baigné dans la création depuis petite. J’ai toujours été manuelle dans mes passe-temps, j’ai besoin d’avoir les mains actives !

Qu’est ce que le BLC vous a apporté ?

Des rencontres géniales ! Au contact des profs, des intervenants, j’ai beaucoup appris. Il y avait une émulation constante, en cours et en dehors des cours. C’est un milieu que je connaissais peu et dont je me suis rapidement approprié la culture.

En plus de cela, j’ai eu l'occasion de faire mon stage chez notre professeur de façonnage : Mr Ghislain Duroy. Nous étions deux en stage et nous avons eu beaucoup de chance car à ce moment-là, il préparait le salon des métiers d’art de Minneapolis, pour lequel il avait pour objectif de présenter 100 montures. Il nous a permis de participer aux différentes étapes : du dessin jusqu’à la fabrication, nous avons pris part au choix des modèles, des couleurs, des plaques. C’est aussi à cette occasion que je me suis beaucoup exercée sur des logiciels de conception et de dessin.

Le stage était très intense et formateur. Son magasin est une véritable caverne d’Ali Baba avec une foule de matières à travailler. Je suis repartie de ce stage avec de quoi remplir mon CV !

Avec la marraine de la promotion Sabine Be, vous avez dû créer une monture qui s’inspire des codes de ses collections...

J’ai tout d'abord commencé par regarder les lunettes de la marque pour m’imprégner de son univers de création, tant au niveau des couleurs que des formes.

Au départ, le modèle devait comprendre de la corne. Sabine a travaillé avec chacun d’entre nous pour nous apporter son aide et son expertise.

J’ai mis beaucoup de temps pour trouver un moyen de faire un cerclage en corne couplé à de l’acétate pour le reste de la monture. Finalement nous avons abandonné la corne mais j’ai gardé la forme que j’avais imaginée : une barre sur le haut de la face et surtout, le nez en cristal, invisible, auquel je tenais.

Au fur et à mesure, j’ai revu les épaisseurs puis fait des tests de couleurs sur ordinateur. Avec un bel écaille pour le cerclage et du blanc, cela fonctionnait parfaitement !

Pourriez-vous nous donner votre sentiment sur ce prix que vous avez remporté ? Quelle valeur a-t-il pour vous ?

J'ai été très étonnée de recevoir le prix, je ne m'y attendais pas du tout. C'est un grand honneur, cela m'a montré ce dont j’étais capable, et m'a permis une fois encore de faire de superbes rencontres. C'est la reconnaissance de mon investissement au sein du BLC, et ce fut une soirée de remise de prix inoubliable !

Quels ont été les créateurs qui vous ont influencé cette année ?

J’ai découvert beaucoup de lunetiers au cours de la formation. Je dirais… Caroline Abram qui a un parcours très inspirant, nous avons beaucoup appris avec Jacques Durand qui est intervenu dans le cadre du BLC pour nous montrer des techniques de fabrication. Entre élèves nous échangions régulièrement sur les petites marques émergentes comme Lool par exemple.

Ce sont les matières qui m’ont également beaucoup inspirée pour mes créations (os, pierre, corne…).

Et maintenant, quels sont vos projets ?

Je suis déjà en plein dedans ! J’ai réalisé plusieurs montures au cours de mon année de BLC et j’ai posté l’une d’entre elles sur un groupe Facebook de lunetiers créateurs. A la suite de cela, on m’a proposé trois postes différents. J’ai fait les entretiens et j’ai choisi de travailler à Toulouse avec Louis Le Lunetier. C’est un magasin indépendant orienté créateur en plein centre-ville. J’ai été recrutée pour m’occuper de toute la partie création sur mesure de montures, du dessin à la fabrication, au sein d’un atelier de 80m² juste à côté du magasin ! 

303 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Portraits

30 ans de l’ISO : rencontre avec Didier Chemoul, diplômé de la première promotion ISO en 1988

RB

Romain Bodet

27 avril

Portraits

Témoignage de Alexandre Auffray

RB

Romain Bodet

20 décembre

Portraits

Témoignage de Kevin Piejak

RB

Romain Bodet

23 novembre